La salope adultère découvre la zoophilie

Cette salope rompue à l’adultère recherche dans la zoophilie de nouveaux plaisirs en compagnie de son palefrenier. Elle a un très joli cul et sait se servir de sa belle bouche, pourquoi ne pas en faire profiter le palefrenier et son cheval. Pratiquant l’adultère depuis pas mal de temps avec le palefrenier, une folle envie de zoophilie, l’a conduite à fantasmer sur le cheval.

Elle est d’accord pour ce mettre entièrement nue et pratiquer l’adultère en pleine nature qui s’en plaindrait. Pour commencer elle jette aux vents sa petite culotte, se confectionne une queue de cheval pour bien montrer son visage et entame une pipe au palefrenier. La bonne queue commence à prendre un bon volume sous la langue adultère de la salope super excitée. La chienne a vraiment franchi le pas et adore ça. Pendant qu’elle pompe, elle commence à reluquer la bite du cheval qui tressaille. Elle avance une main libre pour commencer à tripoter la pine du cheval.

Les volumes en zoophilie, ne sont pas les mêmes aussi la salope est comblée. Bientôt, une folle envie de changer d’engin la tenaille, La salope tourne le dos au palefrenier, se déforme la bouche avec la pine de cheval, et masturbe le palefrenier en même temps. Ce jeu d’adultère l’excite au plus haut point. Mais elle en veut plus la salope. Elle termine de se foutre à poil à part ses baskets et reprend de plus belle. Cette fois, notre salope adultère se penche sous le ventre du cheval, les fesses bien ouvertes pour offrir son cul au palefrenier. Elle bouffe la bite du cheval avec délice, pendant que le palefrenier derrière elle, lui lèche le cul et la chatte. Une belle chatte accueillante, autant que ses jolies petites fesses serrées.

La salope commence à devenir folle, comme accro à la zoophilie. Notre jolie adultère suce, écarte, branle, soupèse et change de position pour se faire saillir. C’est la bite du palefrenier qu’elle prend à nouveau dans la bouche. Elle se caresse la vulve avec la pine du cheval et s’en sert comme d’un masturbateur. Le palefrenier l’oblige à l’irrumation, serrant sa tête et tirant sur la queue de cheval pour la faire aller et venir sur sa bite, à un bon rythme. La salope adultère réussit à s’enculer avec la pine du cheval. Elle se l’enfonce le plus profondément dans l’anus pendant qu’elle pompe avec allégresse la bite du palefrenier aux anges.

La salope va même jusqu’à bouffer les couilles de son palefrenier, pendant que la bite du cheval s’insinue dans son non petit cul. Folle de nouvelles jouissances, elle sort l’engin de ses fesses et se frotte sa chatte rasée de près. Puis le palefrenier retourne la fille adultère et se met à la baiser vigoureusement. Notre amatrice en zoophilie est obligée de s’agripper aux étriers, pour encaisser les coups de bites intenses qui la font crier. La salope adultère veut baiser jusqu’à l’extase et recueillir le sperme du palefrenier et du cheval sur le visage et le corps pour terminer cette initiation à la zoophilie. La salope adultère découvre et jouit dans la zoophilie.